Accident de TER à Quimper. Un bras bionique pour se reconstruire – Le Télégramme


Sylvie Dronval, la mère d’Aurore, accompagnée de l’une des sœurs de la jeune femme accidentée, Océane Daoulas, et son fils Enzo.
Sylvie Dronval, la mère d’Aurore, accompagnée de l’une des sœurs de la jeune femme accidentée, Océane Daoulas, et son fils Enzo. (Le Télégramme/Clémence de Blasi)

Derrière les « faits divers », il y a des visages, des familles. Comme celle d’Aurore – jeune Pont-l’Abbiste de 19 ans, percutée vendredi 9 août par un TER au passage à niveau de la rue de Brest, à Quimper. Autour d’elle, des…


Lire la suite…

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *