Électrosensibilité : un malaise qualifié en accident du travail

Un tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) a reconnu comme « accident du travail » le malaise d’un homme précédemment « diagnostiqué électrosensible ».

En novembre 2013, un technicien travaillant pour le service client d’une entreprise de télécoms a été victime d’un malaise sur son lieu de travail, entraînant des lésions. Or, cet homme avait été « diagnostiqué électro-sensible » en 2011, explique son avocat, Me Lafforgue. Par la suite, la médecine du travail avait par deux fois préconisé que l’homme soit placé sur « un poste peu exposé aux ondes…


Lire la suite…

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *