Électrosensibilité : un malaise qualifié en accident du travail

Un tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) a reconnu comme « accident du travail » le malaise d’un homme précédemment « diagnostiqué électrosensible ».

En novembre 2013, un technicien travaillant pour le service client d’une entreprise de télécoms a été victime d’un malaise sur son lieu de travail, entraînant des lésions. Or, cet homme avait été « diagnostiqué électro-sensible » en 2011, explique son avocat, Me Lafforgue. Par la suite, la médecine du travail avait par deux fois préconisé que l’homme soit placé sur « un poste peu exposé aux ondes…


Lire la suite…

Articles similaires :

  • Trop d'ondes électromagnétiques peuvent provoquer un accident du … :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    En Suisse, on a construit un immeuble pour les hypersensibles.andreas zimmermann architekten

    Le TASS de Versailles a tissé le lien entre des ondes électromagnétique et le malaise d’un salarié hypersensible.

    Un malaise imputable à une exposition à un flux d’ondes trop important peut-il être considéré comme un accident du travail? Oui, si l’on

  • Electrosensibilité : un homme reconnu victime d'accident du travail … :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
    Dans une décision inédite, le tribunal des affaires sociales des Yvelines a reconnu qu’un homme avait été victime d’un accident du travail dans une entreprise de télécommunications en raison de son électrosensibilité.

    D’après son avocat, c’est une première en France. Un homme a été reconnu victime d’un accident du travail par le

  • Un tribunal reconnaît un accident du travail lié à l … :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    Le tribunal des affaires de scurit sociale de Versailles (Yvelines) a jug qu’un lectrohypersensible devait tre pris en charge au titre des accidents du travail, rapporte l’association, d’information sur les risques lis aux technologies lectromagntiques, Priartem. Le jugement a t rendu le 27 septembre.
    Le requrant est un technicien, d’un service client

  • Un salarié sur quatre sera frappé par un accident du travail au cours … :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    Les accidents du travail cela n’arrive pas qu’aux autres. C’est même assez fréquent: 26% des personnes ont eu au moins un accident au travail qui a entraîné une blessure, selon une note de l’Insee publiée ce jeudi.
    Evidemment, toutes les professions ne sont pas exposées de la même manière. Les cadres sont

  • Accident impliquant Martin Pouliot: il aurait une «bonne défense d'ordre médical» à faire valoir, dit son avocat :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    L’animateur Martin Pouliot, accusé de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100ml de sang et de conduite dangereuse ayant causé des lésions aurait «une bonne défense» à faire valoir, selon son avocat.
    Cette défense en serait une «d’ordre médical» et elle sera

  • En bref – Accident du travail, pris en infraction après une panne, vol d'un magnétoscope… Le point sur les derniers faits divers dans l'Yonne – L'Yonne Républicaine :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    Saint-Florentin : un homme légèrement brûlé à la jambe après un accident du travail

    Les causes exactes de l’accident reste à déterminer : mardi 27 novembre, vers 17 heures, un bidon de méthylène explose, alors qu’un homme nettoie son poste de travail, dans une entreprise de Saint-Florentin. Le produit prend feu,

  • Accident vendredi à Dole : l'Audi avait été volée à Orgelet la nuit … :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

    « Ça me fait mal au cœur de la voir dans cet état. » Alain est le propriétaire de l’Audi A7 au volant de laquelle un inconnu a provoqué un grave accident de la circulation à Dole vendredi 6 avril, blessant deux personnes.
    « C’est mon véhicule personnel, j’ai acheté cette voiture il y a quatre

  • Accident de Millas : la conductrice maintient sa version des faits :

    (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
    La conductrice du car impliquée dans la collision mortelle avec un train en décembre « explique que les barrières étaient levées et que le feu ne fonctionnait pas », selon son avocat.

    La « barrière » était « levée », a soutenu la conductrice du car scolaire impliquée dans la collision avec un train en décembre à Millas,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *